L’importance d’un lien d’attachement solide

Le saviez-vous ? Il est primordial pour l’enfant de construire un lien d’attachement dit « sécure », tant avec ses parents qu’avec les personnes qui l’accueillent au quotidien (personnel de crèche, assistante maternelle, grand-parents, etc.). Cette idée provient de ce qu’on appelle la « théorie de l’attachement », formalisée par le psychiatre et psychanalyste John Bowlby, puis par la psychologue du développement Mary Ainsworth.

Le bébé créé un lien particulier avec une « figure d’attachement » (sa maman dans la grande majorité des cas), qui lui procure tout ce dont il a besoin : elle le nourrit, l’habille, change ses couches… sans oublier de lui procurer de la nourriture affective, ô combien importante !

Une sécurité affective pour une meilleure autonomie en grandissant

L’attachement est à distinguer de l’amour qui est porté à un enfant. L’amour seul, aussi important soit-il, ne suffit pas à développer chez le bébé un lien d’attachement sécure.  Ceci repose plutôt sur la capacité de sa « figure d’attachement » à apporter des réponses rapides et adaptées aux besoins de l’enfant.

Paradoxalement, la construction de ce lien d’attachement, qui nécessite une proximité maximale dans les six premiers mois de vie de l’enfant, le rendra plus indépendant. Alors, n’écoutez plus les injonctions telles que « tu vas le rendre dépendant à le porter en permanence dans tes bras ! »… C’est tout le contraire ! Plus vous le réconforterez et le sécuriserez pendant la petite enfance, constituant sa « base de sécurité », plus il prendra confiance en lui et osera explorer son environnement avec facilité.

Une fois devenu adulte et parent à son tour, il sera d’autant plus capable de développer des liens d’attachement solides avec ses propres enfants.

La conférence-débat « Les liens d’attachement » : c’est demain !

Les Relais Assistants Maternels (RAM) et les Services d’Accueil Familial (SAF) de la ville de Bordeaux organisent une conférence-débat sur la thématique « Les liens d’attachement, une co-construction parents / professionnels ». Animée par Anne Raynaud-Postel, médecin psychiatre et fondatrice de l’Institut de la prentalité, elle aura lieu mardi 26 novembre 2019 de 19h30 à 21h30 à l’Athénée Père Joseph Wresinski.

Entrée libre et gratuite dans la mesure des places disponibles. Inscription conseillée auprès du RAP Centre Saint Augustin – 05 56 44 44 69 – ram.centre@mairie-bordeaux.fr.

 

Pour aller plus loin, nous vous proposons également de lire l’article de la Psychologue clinicienne Héloïse Junier : « L’attachement, gare aux idées reçues« .

Articles récents